Kangaroo Island: infos

Publié le par simplyvana

Le 26 janvier c’était « Australia Day », on va s’intéresser un peu au côté « histoire », les photos c’est beau, mais vous ne venez pas sur le blog uniquement pour ça… Ou bien si après tout… mais bon, vous êtes là c’est tout ce qui compte.

Je ne vais pas trop parler de « la grande ile » pour l’instant, n’y ayant passé que 6 jours depuis mon arrivée, j’aurais bien l’occasion d’y revenir par la suite, tout du moins je l’espère….

Carte de KI 

Cela fait deux mois jour pour jour que je suis arrivée en Australie et le cinq sur KI. Cette ile est la troisième plus grande ile d’Oz,  155km de long sur 55km de large, soit approximativement 7 fois la taille de Singapour.  L’île compte environ 4400 résidents, la plupart sont fermiers, pêcheurs ou agriculteurs depuis plusieurs générations (si si, je parle bien de l’Australie, pas de ma Bretagne natale). De nos jours, un tiers de la superficie de KI est classée réserve naturelle, la faune et la flore y sont particulièrement préservées des dommages causés par les pesticides, nuisibles et autres.


KI a été découverte en 1802 par le Capitaine britannique Matthew Flinders.  En avril, alors que le vaisseau « The Investigator » faisait voile vers le continent, une corvette « le Géographe » pointait à l’horizon, sous le commandement du français Nicolas Baudin. Matthew Flinders lui fit part de sa découverte et des possibilité de faire le plein de vivres sur l’ile et Baudin y alla durant les été 1802 et 1803, d’où les noms français attribués à de nombreux endroits de la côte sud/ouest. 

Bien évidemment, l’ile  est plus ancienne, depuis sa découverte, des recherches ont été menées, et des camps aborigènes ont été découverts dont un près du Cap du Couédic.  De nos jours, on pense  qu’ils peuplaient KI il y a 16000 (bien avant que KI ne soit séparée du continent par la montée des eaux). Le pourquoi de l’abandon de l’ile il y a environ 2000 ans  demeure un mystère, cependant, les indigènes de la « grande ile » l’appellent  Karta ou Terre des Morts…Peut-être y a-t-il une raison à creuser là-dessous.

Les premiers européens à s’installer sur KI étaient des déserteurs ou détenus échappés de prisons, qui vivaient des ressources de l’ile et échangeaient les peaux animales contre du tabac ou de l’alcool. Ils kidnappaient également les femmes aborigènes du continent ou de Tasmanie.

C’est en le 27 juillet 1936, après qu’un acte parlementaire fut signé en 1934, que les premiers colons « libres »  débarquèrent à Nepan Bay, a bord du « Duke of York ». Les souvenirs de cette époque sont nombreux, tels que le premier cimetière ou le premier  Mûrier, importé d’Angleterre par les premier colons. D'ailleurs pour y être allée, les mûres (mulberries, not blackberries) sont vraiment délicieuse, et la confiture faite par Helen, un vrai régal...

 

Publié dans South Australia

Commenter cet article

Milize 31/01/2012 14:07


Merci pour cet intermède culturel ^_^)  


Petite question : si les "évadés" enlevaient des femmes aborigènes, la population devait être bien métissée. Est-ce le cas ?  BISOUS.

simplyvana 01/02/2012 07:44



Question très pertinente Milize !


Et les réponses divergent. Apres avoir pose la question a
une quasi historienne, celle-ci m’a appris que non, les enlèvements étaient fort rares, la région SA n’ayant pas été colonisées par les anciens bagnards envoyés en Australie pour leur
sentence. Cependant, d’après mon propre constat, il y a très peu d’aborigène sur l’ile et je n’ai rencontré qu’une métisse, super sympa et ravie d’apprendre quelques jurons
français ;)