Keskipukomsa?

Publié le par simplyvana

Bah oui, j'allais pas plagier la Zazie dans le métro, donc je me suis adaptée. La réponse donc à la question posée en titre est: le Durian. 

Alors un peu de culture et ci après la définition du Larousse: Arbre de Malaisie dont le gros fruit, épineux et malodorant, est un comestible nourrissant et très savoureux.

Ceux parmi vous qui me connaissent IRL, savent que ma première rencontre nauséabonde avec ce fruit m'a vrillée outre l'estomac, d'une puissante non envie de le cotoyer de près de nouveau. Bref, le fruit ressemble à çales précieux

La première fois que j'ai eu affaire à ce truc, car c'est ainsi que je le nommait, était en cours de dessin. Ma prof se l'étai procuré dans le quartier chinois du 13ème arrondissement de Paris, plusieurs jours avant le cours, et l'vais conservé, pour cause d'odeur, dans un seau d'eau dans sa cour. Elle avait prélevé un morceau de pulpe qu'elle avait gardé précieusement sous cellophane au réfrigérateur. Le dégout à jaillit sous mes doigts et s'est encré dans ma mémoire.

Toujours pour ceux qui me connaissent, mais ceux qui ne me connaissent pas ont le droit de poursuivre la lecture, je ne suis pas de nature à rester sur un a priori, et quand des personnes plutôt proche de me entourage me certifient que le fruit est absolument divin, je les crois mais veux en faire l'expérience par moi-même.

 

Je dois avouer que j'ai eu un choc. Une fois le barrage de l'odeur passé, je me suis efforcée de respirer par la bouche cependant, le fruit est surprenant en tous points: consistance, texture, gout et cérémonial. Après le dehors plus haut, voici le dedans.la pulpe

 

Grace à M, mari de V, j'ai donc pu découvrir Singapour sous un autre jour, et déguster ce fameux fruit en l'écoutant me raconter ce qu'il avait découvert à son sujet. Il en existe plusieurs variétés dont le prix varient de SGD 5 à 80 SGD pièce. leur chair va du blanchâtre au franchement jaune pour les meilleurs. Le soir ou nous sommes allés le manger, il y avait derrière nous une table de 7 personnes vers qui tous les regards ont convergés. Le fruit était protégé dans du papier journal, et le big boss en personne est venu ouvrir le "précieux". C'est d'ailleurs le big boss l'air exrèmement avenant que vous pouvez voir poser près de son capital.

Ce qu'il y a de notoire, c'est l'ambiance. Imaginez vous retombant en enfance, et déjeunant à la cantine au primaire par exemple. Il y a de longues tables en bois, des bancs, une fontaine à eau dans un coin, un evier un peu limite, et pour remplacer l'essuie tout du PQ. Vous avez cette image? Bien alors, pour rappel, ce décor est en plein air, pour cause de puanteur (n'ayons plus peur des mots hein), baché toutefois car il faut quand même se protéger de la pluie. Vous y êtes c'est tout bien dans votre tête l'image du lieu?

Eh bien, dans ce lieu, les homme et surtouts les femmes s'y rendent pour la plupart sur leur 31, car manger un Durian, c'est pas n'importe quoi. 

 

Et juste pour le plaisir et pour que vous vous impregniez du lieu, Big  Boss.... 

Publié dans Miam

Commenter cet article

Milize 26/12/2011 15:50

Merci pour cette belle expérience ^_^) Il est très intéressant de savoir que malgré l'odeur c'est mangeable et même très bon. Mais que surtout ce fruit ne se mange pas comme une vulgaire pomme. Il
y a tout un rituel autour... Bravo, journaliste !
Pour la photo de la pulpe, je trouve qu'elle ressemble aux lobes d'un foie gras, non ?
BISES !!!

simplyvana 27/12/2011 07:57



Oui, c'est tout à fait ça. un lobe de foie gras en un peu plus palichon