La trilogie du koala tueur.

Publié le par Vana

koala tueurPour mon anniversaire 2011, soit à peine deux mois avant mon départ «Down Under », mes coupines ont eu la très bonne idée de m'offrir une compilation d’œuvres traitant de l'Australie ou écrites par des auteurs australiens.

Parmi celles-ci se trouvait le livre Le koala tueur et autres histoires du bush de l'écrivain australien Kenneth Cook (1929-1987).

Ce recueil de nouvelles m'a beaucoup plu, toutes ces histoires me semblaient plus abracadabrantes les unes que les autres, l'auteur nous racontant des anecdotes qu'il aurait vraisemblablement (?) vécues. Les animaux sauvages ne sont pas inoffensifs et sous leurs airs de peluche à câliner, elles vous infligeront les pires douleurs. Les humains sont eux aussi assez facétieux et ces nouvelles courtes vous feraient presque regretter d'avoir le projet de partir en Australie.

 

Force est de constater que la part de fantaisie est bien moindre que je ne l'avais initialement pensé. J'ai même éprouvé de la nostalgie à mon retour en lisant certaines nouvelles des deux autres tomes de la trilogie La Vengeance du wombat et l'Ivresse du kangourou, en particulier celles qui se déroulaient en des lieux par lesquels je suis passée.

 

Le style de Kenneth Cook est ici jubilatoire, il sait manier les mots et l’auto-dérision et les crises de rire aux larmes sont assurées.

 

Ma petite maman a elle aussi succombé cette trilogie, mais elle m'a tout de même regardée d'un air plus qu’interloquée, voire dubitatif quand je lui ai dis que ça me rappelait presque des souvenirs.

 

Pour finir et pour vous donner envie, voici quelques titres de nouvelles que vous pourrez lire dans la trilogie :

  • Faut des tripes pour toucher des opales.

  • La vie sexuelle des crocodiles

  • Qui veut acheter une grenade?

  • Comment ne pas payer ses impôts.

  • Alcool et serpents.

  • Tempête de lézards à collerette.

  • Méfiez-vous des bénévoles.

     

     

                     revanche wombat         ivresse kangourou

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article