Requins

Publié le par simplyvana

Bon cela fait un mois que j'ai réalisé un rêve d'adolescence, il était temps que j'écrive un article. 


Ce rêve, certains le savent déjà, était de plonger parmi les grands blancs, bon avec la sécurité (illusoire?) d'une cage. Il y a deux endroits au monde qui sont réputés pour ces plongées, l'Afrique du Sud et South Australia. Étant sur place, il aurait été dommage de ne point en profiter.

 

Le  rendez-vous à la marina est  à 6h30 pour un départ du bateau à 7h. Il y a 2h30 en mer avant de parvenir aux îles Neptunes, lieu de notre plongée. Nous sommes trente à bord ce jour là, le temps est superbe, la dernière heure et demie difficile pour beaucoup les vagues étant plutôt hautes, mais le personnel est aux petits soins.

 

Une fois arrivés, le personnel s'occupe de mettre la cage en place et nous distribue nos combinaisons de plongée. La mer est plutôt froide en Antartique, la combinaison est épaisse et nous avons également des chaussures et une cagoule. Nous plongerons selon la feuille que nous avons remplie à bord, c'est à dire le premier groupe, le deuxième groupe etc, car bien évidemment nous n'allons rentrer à trente dans la cage. La limite autorisée est de huit plongeurs, mais la compagnie se restreint à six plongeurs à la fois pour nous laisser le loisir de nous déplacer afin de suivre les requins.

 

Pour ma part, je me suis vraiment demandée ce qui m'avait poussée à m'inscrire dans le premier groupe, surtout après la traversée quelque peu tumultueuse pour mon pauvre estomac. Quoi qu'il en soit, un requin ayant été aperçu, le premier groupe de plongeurs est invité à descendre dans la cage. Nous sommes informés que la plongée sera de courte durée (10 minutes au lieu des 45 prévues) afin de permettre à chacun des passagers de voir le grand blanc. D'autres plongées seront possible par la suite si nous restons en veine. Dernièrement les requins se faisaient rares.

 

Bref me voila donc équipée d'un leste de 15kg sur le dos et de mon masque à oxygène qui est relié à la pompe du bateau. Après moult précautions pour me mettre en position "descente de l'échelle sans incident" je me retrouve immergée dans le grand bleu. Et là c'est magique. Le requin est comme je l'imaginais, majestueux prédateur, le silence est assourdissant (j'adore cette oxymore), mais en fait c'est surtout lier au fait de m'entendre respirer, de faire des bulles . Privée d'ouie et ma vue étant diminuée (bah oui pas mis les lunettes sous le masque) je me suis sentie un peu "proie"...

 

Les dix minutes sont passées bien trop vite à mon goût, mais nous avons reçu la visite d'autres de ses congénères et la deuxième plongée fut encore plus fantastique. Déjà mon estomac allait un peu mieux et j'ai réussi à maîtriser plus longtemps ma respiration. Il y avait quatre requins à observer, j'ai pu avoir la gueule grande ouverte de l'un d'entre eux à quelque dizaine de centimètres à peine de mon visage, juste là ou il y a un espace entre les grillages. Ce qui me rappelle mon deuxième soucis majeur, malgré le leste, je flottais. Il y avait une rambarde pour d'arrimer les pieds, mais lors de mes déplacements pour suivre les seigneurs des mers, je perdais le contrôle des mes mouvements et luttai pour que mes deux bras restent à l'intérieur de la cage et ne se promènent pas au travers de ce "trou". D'ailleurs à ce propos, dans le document de décharge que nous devions signer avant de plonger nous étions parfaitement informés des risques encourus, mais j'avoue que agréer un document qui vous annonce votre mort probable ou la perte d'un membre à tout de même quelque chose de déstabilisant...

 

Vous vous en doutez,  j'ai toujours tous mes organes et membres et j'ai passé une journée mémorable. Je ne saurais choisir une photo en particulier, mais je vous laisse admirer l'album si vous le souhaitez.

Publié dans Wildlife

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Emilie 15/10/2012 21:12


Heureuse que tu n'ais pas vomi sur ces gentils petits requins, et qu'ils ne t'aient pas mangé des bras ou des pieds en représailles !!  Bien joué, copine aventurière !

Tatanic 15/10/2012 14:29


J'en suis baba. Mais qui vais-je donc rencontrer au mois de novembre ? Bravo et bisous. Tatanic

simplyvana 16/10/2012 00:05



^^ bisous Tatanic